nos sites de plongée

L'épave de l'obéron :

Ayant coulé il y a plus de 100 ans, ce Morutier à vapeur dont l'épave est très ouverte sert d'abri à un grand nombre d'espèces. Tacauds, Langoustes, Congres, Rascasses, Poulpes, Loups, etc. La structure délabrée de cette épave est aussi un excellent substrat pour la faune fixée : éponges, alcyons, anémones, spirographes offrent au plongeur un panel de couleurs étonnant.
Posée sur un fond sableux de 12m, elle est accessible à tous les niveaux de plongée.

 

Les tables volcaniques :

Les tables sont des formations volcaniques ayant pour origine les coulées d'un ancien volcan désormais éteint et nommé Mont Saint-Loup. Ses écoulements offrent de magnifiques tombants et canyons où se cachent une faune riche et variée dont d'importants champs de gorgones blanches et banc de sars.
Ces tombants situés entre 6 et 12 mètres sont accessibles à tous les niveaux, pour le plus grand bonheur des amateurs..

IMG_4551_edit.jpg
 

L'étang de Thau : 

Réputé dans la gastronomie pour ses huitres et ses innovations ostréicoles, il l'est également chez les plongeurs par la présence des somptueux hippocampes mouchetés.
Et si ces majestueuses créatures nous réjouissent de leur présence, l’ensemble de la faune et de la flore ne sont pas en reste.
Vous pourrez ainsi y rencontrer les fabuleux syngnathes, sèches, lièvres de mer, spirographes et nudibranches qui font de cet écosystème l’un des plus riche de notre belle région.

IMG_4492_edit.jpg
 

Le Roc de Marseillan :

Perdu au large de Marseillan-Plage, le roc offre la plongée la moins évidente de notre répertoire. Pourtant situé à 21 mètres de profondeur, ses conditions difficiles : peu, voir pas de visibilité, écart de température important avec la surface (thermocline), difficulté d'orientation, nous pousse à la réserver aux plongeurs les plus expérimentés.

Mais la joie de rencontrer une faune riches en langoustes et homard offre une large récompenses à ceux qui auraient la possibilité de pouvoir y accéder.

AdobeStock_373299812.jpeg